Un nouveau paysage IT pour INEOS Aromatics et Acetyls

05 décembre 2022
  • IT
  • chimiques
  • Microsoft

En 2021, la multinationale de produits chimiques INEOS acquérait deux nouvelles unités métier: Aromatics et Acetyls. Pour garantir des opérations fluides sur plusieurs sites, une dissociation SAP et un nouveau paysage IT s'imposaient. Le problème était qu'il fallait réaliser cela en moins de 12 mois. Brian Harley, responsable IT chez INEOS Aromatics à l'époque, nous fait part de son expérience lors de ce projet complexe.

Des bouteilles de soda aux plateaux d'emballage en passant par les vêtements, les tapis et les produits pharmaceutiques: les activités BP Aromatics et Acetyls produisent de nombreux produits chimiques utilisés pour fabriquer des produits que nous utilisons tous dans notre vie quotidienne. Grâce à cette acquisition, INEOS a pu étendre son portefeuille de produits et sa couverture géographique. Ensemble, les deux nouvelles entités représentent 10 sites dans le monde, plus de 1,900 utilisateurs et 150 applications.

Regardez la vidéo ci-dessous pour entendre Brian Harley, responsable IT chez INEOS Aromatics, expliquer comment INEOS et delaware ont mis en place un nouveau paysage IT en moins de 12 mois.



Azure, pur et simple

Brian Harley : « Tout d'abord, il a fallu dissocier les unités métier des systèmes et services IT de l'ancien propriétaire. Il fallait aussi décider ce qu'il fallait faire de la stratégie d'hébergement cloud existante, qui incluait à la fois AWS et Microsoft Azure. De plus, pour être en phase avec le modèle économique d'INEOS, la plupart des systèmes et  services devaient fonctionner indépendamment du reste de l'infrastructure de l'entreprise. »

« Traditionnellement, INEOS essaye de garder l'hébergement IT en interne autant que possible. Mais pour réduire ici la complexité, nous avons décidé de garder la stratégie cloud-first existante. Dans cette optique, s'en tenir à Azure était une étape logique: nous étions familiarisés avec l'écosystème Microsoft via Teams et Office 365 et nous avions mené plusieurs projets sur Azure. »

Complexité et contraintes temporelles

La dissociation proprement dite s'est avérée peu simple. « Premièrement, il y avait un niveau élevé de complexité : il fallait migrer plus de 150 applications sur 10 sites dans trois fuseaux horaires, avec de multiples tierces parties prenantes impliquées. Deuxièmement, pour éviter le coût élevé du renouvellement du contrat à terme sous l'ancien propriétaire, nous n'avions que 12 mois pour réaliser le projet, un délai extrêmement court pour un projet aux enjeux aussi importants. »

Si les délais ont pu être respectés, on n'était pas pour autant sorti d'affaire, poursuit Brian Harley : « D'après mon expérience, l'un des plus grands défis après un projet aussi intense est le retour à un fonctionnement normal et stable des opérations. Des pratiques et des politiques doivent être mises en place pour que les systèmes puissent fonctionner optimalement et un cadre de gouvernance mondial est nécessaire pour garantir un soutien mondial. »

On recherche: un partenaire fiable ayant le sens de l'aventure

Couvrir toutes ces bases nécessite une grande équipe d'experts hautement qualifiés. Le département IT interne d'INEOS n'avait pas les ressources nécessaires pour affronter tout cela. « Nous savions qu'il fallait faire appel à un partenaire expérimenté, capable de nous assister tout au long du projet, et qui pourrait se charger du soutien et des services managés après l'implémentation. L'offre de delaware incluait SAP, Microsoft et OpenText et sa capacité avérée à soutenir nos services correspondait exactement à ce que nous cherchions. Après quelques négociations, nous avons décidé d'entreprendre cette aventure ensemble. »

« Au cours des mois suivants, delaware s'est impliqué dans la gestion du projet et du portefeuille pour la dissociation SAP, a créé l'environnement et les ressources au sein d'Azure et facilité la migration et l'intégration globales des applications. Cela comprenait la réinstallation, la copie, la configuration et la prise en charge des applications Microsoft, SAP et OpenText. delaware a aussi joué un rôle clé en nous aidant dans la coordination avec d'autres tierces parties afin de convenir de solutions réalistes lors des nombreux transferts d'applications et de données. »

delaware est un véritable guichet unique pour Microsoft et SAP et l'entreprise s'engage à réaliser le projet du début à la fin et même au-delà
Brian Harley, responsable IT chez INEOS Aromatics

Vitesse et support

Comment s'est déroulé le projet? « Nous avons pu finaliser le projet en un peu moins de 11 mois et sans dépasser le budget, en grande partie grâce au dévouement et au professionnalisme de l'équipe de delaware. Leur connaissance et expérience d'Azure ont permis un déploiement rapide des ressources cloud. Franchement, je ne pense pas que ce délai aurait pu être atteint avec une infrastructure sur site. »

Qu'en est-il des services et du soutien après l'implémentation? « La couverture géographique de delaware selon les principaux fuseaux horaires est primordiale. Dans chaque zone, un coordinateur de service est notre point de contact unique et le lien entre INEOS et l'équipe des services managés de delaware. Ils agissent comme une extension de notre équipe IT interne, offrant à la fois un support fonctionnel et technique à l'échelle mondiale. »

Une bonne alchimie

« Ce qui est peut-être encore plus important que les aspects techniques purs, c'est la manière dont delaware travaille. C'est un véritable guichet unique pour Microsoft et SAP et l'entreprise s'engage à réaliser le projet du début à la fin et même au-delà. delaware apporte des meilleures pratiques et des processus éprouvés et est capable de s'adapter aux conditions changeantes. Ce type d'engagement et de flexibilité convient parfaitement à notre manière de travailler. »

En outre, INEOS envisage de passer à SAP S/4HANA. Des évaluations de processus métier et des préparations de système sont déjà planifiés. En attendant, l'équipe delaware-INEOS travaille d'arrache-pied à l'optimisation de l'IT et des coûts dans le nouvel environnement cloud. « Après un projet aussi complexe, ces touches finales sont la cerise sur le gâteau », conclut Brian. 

Les dissociations et les migrations sont des sujets complexes auxquelles s'ajoutent souvent des contraintes temporelles. Voilà pourquoi nos experts les apprécient tant. Vous souhaitez (re)mettre un projet sur les rails ? Nous sommes là pour vous aider.