delaware Belux accueille son nouveau directeur général Jan De Bock

02 février 2022
  • communiqués de presse

À partir du 1er janvier 2022, Jan De Bock a repris le rôle de directeur général de delaware Belux. Cette fonction a été précédemment occupée par Luc Van Aelbroeck (2003-2008), Jan Delaere (2009-2015) et Patrick Andersen (2016-2021). Pour garantir l'agilité de l'organisation, la société IT insiste pour que le poste de directeur général soit transmis après une période de 5 – maximum 6 – ans. Jan De Bock fait donc partie de la 4ème génération de dirigeants de l'entreprise.

Photo: Patrick Andersen, Jan Delaere, Luc Van Aelbroeck & Jan De Bock.

Briser la routine

Patrick Andersen a cédé son rôle de directeur général à Jan De Bock le 1er janvier 2022. Il explique pourquoi ce changement de direction est si important pour delaware. « L'idée est ancrée dans notre rêve : exister encore en tant qu'entreprise dans 150 ans ».

Jan Delaere, qui a transmis son poste de directeur général à Patrick en 2016, le confirme. Il se souvient avec satisfaction de son passage à la barre. « delaware est une organisation unique, c'est certain. En tant que directeur général, je me sentais comme un poisson dans l'eau. Il n'a donc pas été facile de renoncer à ce rôle après six ans, ce qui montre en même temps qu'il est nécessaire de limiter les mandats dans le temps. En outre, je suis convaincu que Patrick a fait mieux dans le contexte changeant de ces dernières années que je n'aurais pu le faire. Le modèle fonctionne. »

Luc Van Aelbroeck, le premier directeur général de delaware Belux, l'exprime ainsi : « Pour créer quelque chose d'infiniment long, il faut le transmettre d'une génération à l'autre. Le mécanisme de transmission que nous avons mis en place à cet effet pèse sur chaque décision à prendre, tant à court qu'à long terme. Cinq ans, c'est juste assez pour permettre à un directeur général de s'épanouir dans son rôle et de mettre en œuvre notre plan stratégique quinquennal. A partir du moment où la routine s'installe, il est grand temps de chercher un successeur. »

Jan De Bock croit aussi fermement aux principes du mandat de cinq ans et du leadership distribué, pour deux raisons : « Nous constatons que chaque directeur général donne sa propre interprétation du rôle. Je serai confronté à d'autres défis que mon prédécesseur Patrick – qui a d'ailleurs fait un travail fantastique. Mais après cinq ans, il y a un risque que certaines choses deviennent évidentes. Un nouveau responsable ose remettre en question plus de choses, car il cherche encore. C'est ainsi que je l'ai vécu pendant la période de transition à la fin de l'année 2021. »

La croissance comme résultat de la réussite

Au début, le cofondateur Luc Van Aelbroeck considérait delaware comme un projet, dont il était le responsable. « En tant que directeur général, j'avais un objectif clair en tête. Je savais qui étaient les parties prenantes et quelles contributions elles devaient apporter pour atteindre cet objectif. » À l'époque, après le rachat par la direction en 2003, l'équipe de projet dont parle Luc était composée de 124 employés. En comparaison, delaware a franchi la barre des 3 000 employés en 2021.

Jan Delaere, qui est devenu directeur général de delaware Belux en 2009, s'en souvient bien : « Lorsque j'ai succédé à Luc, il m'était encore possible de connaître tout le monde par son nom, mais notre croissance m'a obligé à renoncer à cela à un moment donné. Au bout de six ans, nous avions à nouveau doublé le nombre de nos collaborateurs. » Patrick Andersen a également constaté une croissance pendant son mandat, mais précise que ce n’était pas l’objectif. « La croissance n'est pas le but, la croissance est la conséquence. Notre croissance est la somme des ambitions de toutes nos solutions. » Jan Delaere ajoute : « Notre objectif premier a toujours été de créer une valeur durable. La croissance en découle. »

Jan De Bock prévoit également une croissance pour delaware Belux au cours des cinq prochaines années, même s'il pense qu'elle sera plus lente que par le passé. Pour Jan, il est crucial que l'identité de l'entreprise soit préservée, une préoccupation également partagée par Patrick Andersen. « C'est notre culture unique et notre approche pragmatique qui nous rendent si forts. Nous continuons à embaucher des jeunes et à les intégrer dans notre approche de delaware », déclare Jan De Bock. « Dans le domaine du leadership également, ce mélange d'âges et de milieux différents est une richesse », ajoute Patrick Andersen. Les quatre messieurs s'accordent à dire que la différence d'âge de 15 ans entre Patrick Andersen et Jan De Bock (qui a récemment eu 40 ans) créera une nouvelle dynamique et pourra être source d'inspiration pour beaucoup. Car « l'avenir appartient aux jeunes », conclut Jan Delaere.

4 générations, 4 profils, 1 objectif

Luc, Jan et Patrick soulignent que le rêve et la pérennité de delaware restent primordiaux, mais que chaque directeur général a naturellement des priorités différentes. Patrick donne également à Jan De Bock l'espace et la confiance nécessaires pour remplir ce rôle à sa manière, « tout comme Jan Delaere l'a fait pour moi ». Patrick a également été le mentor de Jan De Bock ces dernières années et le rassure : « Il n'est pas seul : tout le groupe d'associés le soutient dans sa tâche. »

Ce n'est pas un hasard si c'est Jan Delaere qui était présent au début de la carrière de Jan De Bock chez delaware en 2004. Il souhaite donc à Jan De Bock tout le succès possible dans ce nouveau défi. « J'ai eu le privilège de voir Jan évoluer au sein de notre organisation », a-t-il déclaré. Lorsqu'on lui demande s'il a un conseil à donner à Jan, il répond : « En tant que directeur général, vous ne devez pas gérer, mais diriger. Et diriger, c'est surtout écouter. À cet égard, Jan a parcouru un long chemin. Je constate que la ‘guerre des talents’ fait rage et que nous devons développer davantage nos services. L'accent que Jan mettra devra apporter une réponse à ces défis. »

Jan De Bock remercie les générations précédentes pour la confiance qu'elles lui ont accordée et pour les connaissances qu'il a acquises en travaillant avec elles pendant toutes ces années chez delaware : « Je suis vraiment impatient de construire ensemble un delaware encore meilleur et plus fort. »

découvrez l'histoire et les valeurs de delaware