La voie rapide vers l'industrie 4.0

29 septembre 2022
  • opérations
  • services professionnels
  • stratégie

Jusqu'à récemment, de nombreuses entreprises étaient encore indécises quant à l'industrie 4.0. Puis, elles ont été confrontées à des chaînes de production et d'approvisionnement perturbées, à une pandémie mondiale et à l'instabilité géopolitique. Aujourd'hui, la plupart d'entre elles considéreraient comme un avantage majeur un processus de fabrication plus axé sur les données, plus résilient et plus flexible. Un défi demeure toutefois : quelle est la meilleure façon de commencer ?

L'industrie 4.0 a fait couler beaucoup d'encre. Pourtant, pour de nombreuses entreprises, tout ce bavardage n'a fait qu'ajouter à la confusion. Le fait que de nouvelles entreprises, de nouveaux fournisseurs et de nouvelles solutions semblent apparaître presque quotidiennement n'aide pas non plus. "Ce que j'entends souvent de la part des clients, c'est qu'ils ont vu de multiples solutions et cas d'utilisation intéressants", déclare Alexander Naessens, expert Industrie 4.0 chez delaware. "Ce qui manque, cependant, c'est un cadre décisionnel fiable qui leur permette de les sélectionner, de les hiérarchiser et de les connecter d'une manière qui s'aligne sur leur stratégie à long terme."

FAST Industry 4.0

Si chaque entreprise a son propre contexte et ses propres exigences en matière d'industrie 4.0, elles ont aussi beaucoup de défis en commun. Alexander : " Au cours des dernières années, nous avons rassemblé en un seul endroit toutes les connaissances et expériences acquises dans le cadre de nombreux projets. Le résultat de cet exercice est FAST Industry 4.0 : un cadre qui sert de point de départ et d'accélérateur aux entreprises pour réfléchir plus clairement à l'industrie 4.0, prendre des décisions éclairées et hiérarchiser les prochaines étapes." 


Voici quelques-uns des principaux points à retenir :


Bien que chaque entreprise aborde l'industrie 4.0 différemment, il existe de nombreuses similitudes au niveau de l'industrie. Par exemple, les fabricants de produits alimentaires seront confrontés à de nombreux défis identiques et peuvent donc apprendre beaucoup les uns des autres. C'est la raison pour laquelle il existe plusieurs versions du cadre FAST Industrie 4.0 spécifiques à chaque secteur.

La façon dont vous abordez l'industrie 4.0 et vos priorités dépendent avant tout de votre stratégie commerciale globale. Si votre objectif principal est d'accroître l'excellence opérationnelle, investir dans des capteurs intelligents pour les machines de production et collecter de grandes quantités de données a beaucoup de sens. Mais si votre objectif est d'offrir une expérience client sans effort, vous feriez probablement mieux d'investir dans la transparence de la chaîne d'approvisionnement et dans un portail client. 



L'importance de la stratégie fait ressortir un malentendu essentiel, à savoir que l'industrie 4.0 est une transformation purement technologique. "Vous devez avoir un objectif et une stratégie commerciale clairs en tête", déclare Alexander. " Allez-vous vous concentrer sur l'excellence opérationnelle, la durabilité, l'expérience client ou l'expérience employé ? La direction que vous prenez déterminera les projets d'Industrie 4.0 qui ont du sens pour vous et, peut-être encore plus important, ceux qui n'en ont pas."

Industrie 4.0 et stratégie : quatre perspectives

  1. Excellence opérationnelle : utiliser les technologies basées sur les données pour améliorer la qualité et la cohérence des produits, réduire les rebuts et renforcer l'efficacité de la production. 
  2. Centrale humaine : rendre les environnements de production plus sûrs et plus attrayants pour les employés, par exemple en éliminant les tâches répétitives ou non ergonomiques, et gagner dans la guerre des talents. 
  3. Durabilité : réduire la consommation d'énergie et d'eau, diminuer les émissions de CO2 et optimiser l'utilisation des ressources naturelles.
  4. Innovation des modèles d'entreprise : réinventez l'ensemble de votre modèle d'entreprise en explorant de nouvelles opportunités telles que la personnalisation et la servitisation.

Réfléchir, planifier, agir

Le cadre FAST Industry 4.0 se compose de trois éléments principaux. "Le premier est une vision de l'avenir de chaque industrie, y compris les tendances, les défis, les opportunités et les risques. Ici, nous examinerons également les sous-aspects de l'Industrie 4.0 spécifiques à chaque industrie, comme la fabrication 4.0 et la maintenance 4.0. 


La deuxième partie présente la feuille de route de l'industrie 4.0 : un plan de mise en œuvre étape par étape qui énumère les actions nécessaires pour concrétiser cette vision. Ces initiatives sont regroupées par vagues et classées par ordre de priorité en termes de faisabilité, de "valeur par rapport à l'investissement requis" et de stratégie commerciale.


Enfin, la troisième partie, et non des moindres, décrit ce qu'il faut faire - à court et à long terme - pour réaliser la feuille de route, plus précisément l'architecture de l'industrie 4.0 avec tous ses composants technologiques. Dans cette dernière partie du cadre, nous partageons également nos meilleures pratiques pour garantir une exécution réussie : comment constituer une équipe, gérer au jour le jour votre plan de transformation en constante évolution, et mettre en place une coalition Industrie 4.0 incluant des parties prenantes internes et externes.

Personnalisation pour répondre à des besoins spécifiques

"Environ 85% de la feuille de route est standard, c'est-à-dire applicable à chaque organisation", ajoute Alexander. "Les 15% restants nécessiteront une certaine personnalisation pour répondre aux besoins spécifiques de l'organisation. Ils peuvent choisir de le faire eux-mêmes ou nous pouvons les aider."

Bouton start

Bien sûr, il faut encore travailler pour réussir à se transformer en usine du futur. Cependant, Alexander pense que la feuille de route Industrie 4.0 de FAST résout de nombreux problèmes que les entreprises rencontrent dès le départ. "Comme dans presque tous les domaines, la complexité augmente, et de nombreuses organisations n'ont pas les connaissances ou l'expertise nécessaires pour distinguer la forêt des arbres. Cela se traduit par des expériences déconnectées qui n'ont aucune valeur réelle ou, pire encore, par le report de nouveaux investissements. Désormais, cependant, il existe un point de départ clair."


Jolyce Demely, directrice générale d'Agoria Vlaanderen, la fédération belge de l'industrie technologique, ajoute : "Durabilité, chaînes d'approvisionnement perturbées, pénurie de personnes et de ressources, cybermenaces... Il est vrai que les fabricants d'aujourd'hui ont beaucoup de choses à craindre. Cependant, il est important de réaliser que l'industrie 4.0 apporte une solution à bon nombre de ces défis. Le plus important est d'aligner tout le monde et de s'approprier le projet."

eBook : six solutions digitales pour une supply-chain agile

des outils pour dynamiser votre entreprise et faire face à une économie « sous contraintes » 

Vous avez des questions ?

Nos experts vous répondent