PARAMÈTRES ET PRÉFÉRENCES DE CONFIDENTIALITÉ

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l'analyse. En savoir plus
De Watergroep reste au sec social block
23/09/2019

Grâce à une solution intelligente de détection des fuites, De Watergroep reste au sec

Avec l'aide de delaware, l'entreprise de services publics flamande De Watergroep a installé un système de détection de fuite alimenté par l'IA. Découvrez comment.

Grâce à une solution intelligente de détection des fuites, De Watergroep reste au sec

La société flamande De Watergroep distribue de l’eau potable à ses clients via un réseau principal de conduites s'étalant sur 34 000 km. Pour répondre aux besoins de ses clients et aux défis environnementaux, la société étudie les possibilités d’innovation et de numérisationL’un des problèmes actuels les plus pressants est la réduction des pertes causées par les fuites. La solution ? Un système alimenté par l'IA qui permet une détection et une intervention rapides.

« Les fuites sont un problème très concret pour toutes les entreprises d’alimentation en eau », explique Cristina Orodel, responsable de la gestion de l'information liée aux actifs chez De Watergroep. « Environ 20 % de l’eau que nous distribuons n'est pas consommée par les utilisateurs finaux. Ce chiffre comprend l'eau utilisée pour l'entretien des canalisations et l'extinction des incendies, mais la majeure partie de l'eau perdue l'est en raison de fuites. Notre objectif était de réduire considérablement ce chiffre grâce à la mise en œuvre d'une technologie intelligente. » 

Interprétation manuelle des données

L'obsolescence de l'infrastructure est la cause principale de fuites. Cristina : « Notre réseau comporte des canalisations vieilles de plus de 40 ans. Tout renouveler en une fois est impossible. Selon la priorité et la planification, nous remplaçons environ 1,5 % de nos canalisations chaque année. Autrement dit, les risques de fuites sont encore nombreux. Bien souvent, l'identification et la réparation d’une fuite peuvent prendre plusieurs semaines, en particulier si elles se produisent dans des endroits moins évidents, comme sous une rivière. »

La réduction des fuites est l’un des piliers stratégiques de De Watergroep. La société a donc décidé d’équiper son réseau de capteurs de débit. Ces capteurs envoient des informations sur le débit d'eau à l'entrepôt de données. Cristina :  «Jusqu'à aujourd'hui, on procédait à l'interprétation de ces données manuellement. »

« Notre relation à long terme avec delaware nous permet de nous lancer des défis et de repousser nos limites. »

 Cristina Orodel, responsable de la gestion de l'information liée aux actifs chez De Watergroep

Au-delà des fuites

« Notre objectif était d'automatiser ce processus d'interprétation des données afin de permettre une détection et une intervention rapides », explique Cristina. « À cette fin, nous avons constitué une équipe pluridisciplinaire composée d’experts en fuites, de responsables informatiques en interne et d’experts de delaware, avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration depuis 15 ans. Cette relation à long terme nous permet de nous lancer des défis et de repousser nos limites. Après une réunion de lancement préliminaire, delaware nous a aidé à établir une feuille de route claire pour le projet, avec des réunions hebdomadaires. »

La nouvelle solution combine données historiques, analyses de données et algorithmes clés pour détecter rapidement les anomalies en matière de débit. Les fuites sont désormais découvertes jusqu'à deux semaines plus tôt. Après quoi, les bonnes personnes sont avisées au moment opportun. Elles prennent les mesures requises pour réduire les pertes d'eau et mettre un terme aux fuites. Les bénéfices sont immédiats, tant du point de vue économique qu'écologique. La solution fonctionne sur SAP Leonardo au stade du POC. Cette plateforme facilite l’intégration de nouvelles technologies chez De Watergroep.  

« Les fuites étaient notre principale préoccupation, mais les données nous fournissent beaucoup d'autres renseignements. Dans un avenir proche, cela pourrait par exemple nous permettre d'avertir nos clients de manière proactive en cas de fuite à leur domicile, ce qui pourrait leur permettre de réaliser d'importantes économies. Nous cherchons également des moyens d’ouvrir les données pour que les jeunes entreprises créatives puissent proposer de nouvelles idées. »

- Cristina Orodel, responsable de la gestion de l'information liée aux actifs chez De Watergroep

Vous souhaitez en savoir plus sur ce cas ?

Découvrez comment l'intelligence artificielle peut améliorer l'efficacité de votre organisation.