PARAMÈTRES ET PRÉFÉRENCES DE CONFIDENTIALITÉ

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l'analyse. En savoir plus
tests autoamtises detection arret processus commerciaux
17/03/2020

Prévenir l’interruption des processus commerciaux grâce aux tests automatisés

Chaque semaine, les fournisseurs envoient les mises à jour de leurs applications professionnelles à leurs clients du monde entier pour s’assurer que chacun a accès aux dernières fonctionnalités et aux services de sécurité de pointe. Cependant, ces mises à jour peuvent également provoquer des bugs. Pour éviter que ceux-ci ne perturbent nos activités quotidiennes, les architectes de test de delaware ont développé un framework de tests automatisés.
En 2015, delaware a été l’une des six premières entreprises au monde à déployer SAP S/4HANA, le PGI intelligent de SAP basé sur le cloud. Dans le cadre d’une trajectoire de co-innovation, l’objectif était d’ouvrir la voie à un large déploiement en rendant compte méticuleusement des problèmes de performance, des bugs et des incidents.

Comment nous avons géré les problèmes liés aux mises à jour

« SAP souhaite que tous ses clients utilisent la même version du logiciel SAP S/4HANA », explique Tom Vandewinckele, responsable solution pour le cloud computing et les opérations  chez delaware. « Il est ainsi beaucoup plus facile de faire face aux menaces de sécurité et à d'autres problèmes. Pour ce faire, SAP pousse les mises à jour forcées à tous ses clients chaque trimestre afin de s’assurer que chaque utilisateur bénéficie des dernières fonctionnalités et des derniers correctifs ».

Comme delaware allait bientôt le découvrir, cette pratique présente également un inconvénient majeur. « SAP teste toujours les mises à jour sur les fonctionnalités les plus courantes », poursuit Tom. « Cependant, il existe une multitude de façons d’utiliser ces applications, et il est impossible pour SAP de toutes les tester, surtout quand il y a beaucoup de développement personnalisé parallèlement à l’application métier standard. Ainsi, tous les trois mois, nous étions confrontés à des erreurs et à des éléments du système qui cessaient tout simplement de fonctionner ».

Pour éviter cela, SAP offre aux utilisateurs une période de test de trois semaines avant de mettre à niveau l’environnement de production. Pendant ce temps, des utilisateurs clés peuvent signaler des problèmes à SAP. Dans la pratique, cette approche a souvent échoué. Tom : « Les utilisateurs clés n’avaient tout simplement pas assez de temps pour exécuter des tests en plus de leurs tâches quotidiennes. Lorsque des problèmes étaient détectés, il était souvent trop tard pour faire quoi que ce soit avant la mise à jour. »

Adopter une approche différente des tests

« En bref, nous avions besoin d’une nouvelle approche », explique Andreas Faes, architecte d’automatisation des tests chez delaware. « Nous avons commencé par discuter avec des utilisateurs clés de delaware pour savoir exactement comment ils utilisaient certaines fonctionnalités et de quels tests ils avaient besoin. Ensuite, notre équipe a commencé à écrire des scripts pour automatiser ces tests afin qu’ils puissent s’exécuter en continu en arrière-plan pendant que le programme est actif. Désormais, les utilisateurs n’ont plus qu’à vérifier le rapport des tests automatisés avant la mise à jour. »

Les avantages des tests automatisés sont stupéfiants. Andreas : « Cela libère du temps aux utilisateurs et leur apporte la tranquillité d’esprit. Nous avons maintenant environ la moitié de tous les processus, y compris tous les flux à haut risque, qui sont couverts. Même dans l’éventualité peu probable d’un crash majeur, nos collègues sur le terrain auront toujours accès aux applications les plus importantes. Et il existe également un avantage important pour le SAP : puisque les tests sont effectués avant la mise à jour, ils permettent d’éviter les vulnérabilités inconnues ».

Vers des tests sans intervention

Pour améliorer encore l’automatisation des tests, delaware collabore avec deux universités. « Les tests automatisés sont très populaires de nos jours », explique Andreas. « Et même si de nombreux progrès ont déjà été réalisés, les scripts de test eux-mêmes sont toujours écrits par des humains. Cela demande du temps et des efforts qui pourraient être consacrés à des projets plus utiles. Le but ultime est de réaliser des “ tests sans intervention ”, ce qui élimine complètement les humains de l’équation. »