L'économie des données : cultiver la vraie valeur des connaissances

déc. 21, 2021
  • IT

La capacité à exploiter la puissance des données est le plus grand facteur de différenciation des entreprises à l'ère du numérique. Elle les aide à planifier plus précisément, à produire plus efficacement, à prendre de meilleures décisions stratégiques et à réduire le gaspillage. Mais ce n'est pas tout. Les organisations qui se situent tout en haut de « l'échelle de maturité des données » participent activement à l'économie des données. Pour elles, les données ne sont pas seulement une ressource qui leur permet d'améliorer leurs propres processus opérationnels, mais un produit qui peut être acheté, vendu ou partagé au-delà des frontières de l'entreprise. Voici ce que cela signifie.

Rassurez-vous, la plupart des entreprises ont encore beaucoup de travail à faire - en termes de technologie, de culture et de gouvernance - avant de pouvoir exploiter la valeur de leurs données en interne, sans parler de produire des données ou des informations d'un niveau de qualité adapté à l'économie des données. La maturation des données est un processus graduel - un parcours de croissance, si vous voulez - qui peut être illustré comme suit :


Comment faire pousser votre arbre de données

Dans ce modèle, les organisations dépassent l'idée dépassée selon laquelle « les données sont le nouveau pétrole » et considèrent plutôt les données comme le sol d'où peuvent jaillir de nouvelles idées, des optimisations de processus d'entreprise, voire des modèles d'entreprise entièrement nouveaux. En cours de route, plusieurs « nutriments » sont nécessaires pour atteindre les nouvelles étapes du développement.

En bas de l'échelle, on trouve les outils, la technologie et l'architecture, qui sont des conditions préalables fondamentales pour améliorer la maturité des données. Les étapes suivantes sont toutefois moins simples : mettre en place une organisation et un cadre de gouvernance des données qui fonctionnent bien, développer les connaissances et améliorer la maîtrise des données par le biais de campagnes de communication, de coaching et de formation, et établir une communauté de données en échangeant des idées et des expériences.

De nombreuses entreprises sont aujourd'hui passées maîtres dans l'art d'exploiter les données pour optimiser les processus internes - et parfois même plus que cela. Voici comment la société holding industrielle BMT adopte la gestion centralisée des données.   

La confiance, le partage et l'innovation

Au sommet de « l'arbre de la maturité des données » se trouve la démocratisation totale des données. Cela signifie que l'ensemble de l'organisation a pleinement confiance dans l'exactitude de ses données, les traite comme un produit et un actif, et en saisit pleinement la valeur. Il s'agit d'une condition préalable à la participation à l'économie des données, au même titre qu'une compréhension claire des activités de l'organisation et de sa position dans son secteur.

Certaines organisations ont déjà atteint ce niveau de maturité. La ville de Gand, en Flandre, par exemple, rend ses relevés de qualité de l'air librement accessibles aux jeunes entreprises. Quant au fournisseur de gaz Fluvius, il s'apprête à devenir un courtier en données, ce qui lui a valu de recevoir un prix API de Digitaal Vlaanderen. Les pétaoctets de données provenant de quelque 7 millions de compteurs numériques fourniront des informations extrêmement précieuses qui permettront au marché belge de l'énergie d'innover davantage. Comme Fluvius partage ses données avec 26 autres fournisseurs de services énergétiques, les consommateurs peuvent, par exemple, recevoir des conseils personnalisés sur la manière de réduire leur consommation d'énergie. 

Plateformes de données : démolition les silos

Mais comment arriver à ce stade ? Les entreprises qui souhaitent que leurs données dépassent leur rôle de support et fournissent des informations exploitables ont besoin de ce que l'on appelle une plateforme de données moderne : une solution technologique intégrée qui leur permet de centraliser et de gérer les données situées dans divers silos et bases de données. Les plateformes de données permettent aux utilisateurs, aux applications et aux autres technologies d'accéder à ces données, de les combiner et de les analyser à des fins stratégiques. 

Pour aider les entreprises à exploiter la puissance des données, ces plateformes se composent de multiples éléments : de l'entreposage et de l'architecture à l'analyse et à la sécurité. Essentiellement, la plateforme de données est primordiale pour les entreprises afin d'unifier des types de données disparates et d'obtenir des informations en temps réel de manière rentable et sécurisée.

Clarifier le maillage des données

La technologie et l'architecture ne sont qu'une étape du voyage vers la maturité totale des données. Prendre part à l'économie des données exige un changement culturel et mental beaucoup plus complexe, que nous avons déjà évoqué plus haut : considérer les données comme un produit ou un actif à consommer. Ce n'est pas un hasard si c'est également l'un des quatre principes centraux du paradigme du maillage des données. 

Dans un maillage de données, les données sont gérées de manière décentralisée et démocratisée, par les personnes et les équipes qui en sont les plus proches. Pour que cela fonctionne, une interopérabilité universelle est nécessaire, ce qui signifie que tout le monde doit adhérer à la même syntaxe et aux mêmes normes de gouvernance des données. Comme vous l'avez probablement deviné, ce concept est également essentiel pour permettre l'économie des données. À mesure que les entreprises partagent des données avec d'autres organisations, les secteurs doivent conclure des accords clairs. De toute évidence, les API jouent un rôle crucial à cet égard sur le plan technique. 

En fin de compte, l'économie des données n'est pas tant une question de technologie que d'élaboration d'analyses de rentabilité à partir des données. À long terme, l'objectif est de faire en sorte que l'utilisation et le partage des données soient aussi simples que de monter dans une voiture et de la conduire - sans savoir exactement comment tout fonctionne, mais en étant pleinement convaincu que vous arriverez à destination.

 

rapport de tendances : 9 technologies et tendances qui domineront en 2022

Des questions ?