AR
27-06-18

Découvrez comment utiliser la réalité augmentée dans l’Industrie 4.0

Nous connaissons la réalité virtuelle (VR) depuis vingt ans, mais voilà seulement que les avancées dans les technologies de visualisation ont fait rentrer une VR de haute qualité sur le marché grand public. La réalité augmentée, cousine moins virtuelle de la VR, ajoute des informations utiles à la vision du monde réel de l’utilisateur : elle transmet des informations, elle instruit et relie les gens – le tout en garantissant des profits considérables pour les entreprises.

Comparer et différencier les deux « réalités »

Suite aux développements technologiques récents, tels que l’Oculus Rift et les Google Glass, les termes de « réalité virtuelle » – et, dans une moindre mesure, de « réalité augmentée » – sont entrés dans le vocabulaire de la majorité des gens. Mais qu’est-ce qui différencie ces deux concepts ?

 

« La réalité virtuelle désigne un environnement visuel et auditif entièrement virtualisé », explique Andy De Meyer, spécialiste « réalité étendue » chez delaware. « Dans une installation de VR, l’utilisateur n’a pas conscience du monde extérieur. Par contre, en réalité augmentée, on perçoit le monde à travers un système qui superpose une couche d’images à ce que l’on voit. Le monde réel reste visible, mais on y ajoute de l’information. »

Un autre terme important est celui de « réalité mélangée », qui désigne un système dans lequel l’appareil de réalité virtuelle reconnaît des éléments de l’environnement, tels que les murs et les surfaces. Grâce à ce système, des objets virtuels et des schémas placés d’une manière précise peuvent interagir avec le monde réel : ils peuvent par exemple rester fixes et ils présentent un rendu réaliste en termes d’éclairage et d’obstruction au fur et à mesure que la perspective de l’utilisateur change.

Du gaming immersif aux gains de productivité

La majorité des systèmes AR et VR recourent à deux moteurs, qui furent originellement développés par l’industrie du jeu vidéo : Unity et Unreal. « Travailler avec l’un de ces moteurs reconnus est avantageux car la réalité étendue (qui regroupe la réalité augmentée, la réalité virtuelle et la réalité mélangée) est un marché volatil. Il est important d’investir dans des solutions applicatives qui peuvent être déployées sur le hardware et les plateformes disponibles. De cette manière, vous ne faites l’investissement qu’une fois, tout en gardant à l’esprit les futures innovations technologiques », explique Andy.

 

Les appareils qui utilisent Unity et Unreal non seulement permettent des expériences de gaming plus immersives aux amateurs de sensations fortes, mais ils offrent également des simulations réalistes, des scénarios de formation et des opportunités de collaboration. De nombreuses entreprises industrielles perçoivent là un grand potentiel à exploiter et sont déjà prêtes à tenter l’aventure.

« La réalité étendue permet par exemple de former, soutenir et guider le personnel directement sur le terrain. Cela veut dire que nous pouvons réduire les coûts de formation et de déplacement, et que les collaborateurs hautement qualifiés peuvent aider à distance les débutants à offrir des services de maintenance », continue Andy. « La réalité étendue est également attrayante dans le domaine du design collaboratif et du prototypage (où elle augmente l’efficacité et la rentabilité), ou dans l’éducation : les étudiants en médecine, par exemple, s’exercent de plus en plus souvent grâce à la réalité étendue, plutôt que dans les blocs opératoires. D’ailleurs, dans ces mêmes blocs opératoires, la réalité étendue fait aussi une percée : elle est utilisée pour transmettre aux chirurgiens des informations contextuelles durant les opérations. »

Réalité étendue : préparez-vous pour un changement de paradigme

L’introduction de ce nouveau médium implique un changement dans la manière dont les entreprises visualisent et exploitent l’information.

 

« Cela ressemble beaucoup au changement que nous avons connu quand nous sommes passés des souris et des ordinateurs de bureau aux appareils mobiles avec écrans tactiles. Le paradigme s’est renversé, et les entreprises ont dû s’adapter », explique Andy. « Je suis convaincu que les écrans traditionnels seront rendus obsolètes par les nouvelles technologies de réalité étendue. Et quand davantage d’entreprises et de consommateurs achèteront ces produits, les coûts baisseront radicalement, ce qui rendra cette technologie accessible au plus grand nombre. »


Le marché de la réalité étendue évolue actuellement à un rythme incroyablement rapide. « On a observé un immense changement en seulement neuf mois », développe Andy. « Les appareils de réalité augmentée, qui étaient auparavant de simples gadgets, sont devenus de véritables outils générant des business cases concrets. Des clients travaillant dans des secteurs très divers nous demandent si leurs idées impliquant l’utilisation de la réalité augmentée peuvent être concrétisées en utilisant des technologies déjà disponibles aujourd’hui. Dans de nombreux cas, la réponse est oui. »

Défis et prévisions pour l’avenir

Malgré le potentiel des technologies de réalité étendue pour l’industrie, les certifications de matériels, les risques de sécurité et les coûts d’infrastructure et de hardware empêchent encore l’adoption à grande échelle de ces technologies. Les normes de sécurité et les politiques d’utilisation restent encore à développer. Les solutions créées doivent être confortables à porter et à utiliser, et disposer d’une batterie suffisante pour être utilisées en situation réelle.

 

« J’ajouterais qu’une solution efficace de réalité étendue doit être convenablement analysée et implémentée, et doit être facile à maintenir dans un environnement IT dynamique », affirme Andy. « Pour que le projet soit une réussite, il est important de choisir un intégrateur expérimenté, qui combine des compétences en 3D, en audio et en imagerie avec une expertise en intégration de hardware et de software et dans des technologies innovantes telles que l’AI, le Machine Learning et l’IoT. »


Une fois ces obstacles surmontés, la vision qu’a Andy du futur de la réalité étendue ressemble à de la science-fiction : « Imaginez manipuler des données avec vos mains ou ressentir une sensation physique quand vous touchez des objets virtuels », ajoute-t-il. « Imaginez recevoir des informations sur les objets, les lieux et les gens au moment où vous en avez besoin, imaginez des puces qui permettraient aux aveugles de voir : c’est la réalité étendue qui nous attend dans un futur pas si lointain. »

Prêt à vous lancer avec une application de réalité étendue spécifique à votre entreprise ? N’hésitez pas à prendre contact avec l’un de nos experts.